Image

San Diego Comic Con 8 : guides, goodies, giveaways

comic book previews San Diego Comic Con

Les inscrits à la Comic Con de San Diego sont équipés par les bons soins de l’organisateur (et par les frais d’inscription !), jugez plutôt…

sdcc2016 programme guide badge

L’inscription comprend les documents suivants :

  • le badge et sa lanière, sponsorisés cette année par la chaîne AMC et sa série télévisée The Walking Dead. Les chiffres correspondent aux jours autorisés (du jeudi -1- au dimanche -4- dans mon cas) et une puce RFID permet ou non d’accéder au Convention Center.
  • le Souvenir Book, une publication de 250 pages qui revient sur les événements marquants de l’année : les 75 ans de Wonder Woman, ceux de Captain America, les 50 ans d’Aquaman, Green Arrow, Platic Man etc… avec beaucoup d’illustrations y compris d’amateurs.
  • l’Events Guide, un guide complet de 200 pages avec toutes les conférences, projections, panels détaillés – et Spock en couverture pour les 50 ans de Star Trek.
  • le Quick Guide, en fait un ensemble de plannings résumés des événements, et des plans du Convention Center et des hôtels participants, bien utiles pour se repérer.

Chaque participant reçoit un sac à dos sponsorisé qui lui permet de ranger ses documents, programmes et achats. Il y a une vingtaine de modèles différents, et on ne peut pas choisir, par contre on peut donc se livrer à des échanges à la sortie de la Registration Room où chacun récupère son package ! Cette année, c’est Warner Bros qui a utilisé ce support pour communiquer sur ses séries télévisées.

sac à dos participant Comic Con San Diego

Sac à dos SDCC2016

Récupérés lors des passages sur les différents stands de l’Exhibit Hall, voici des giveaways ou freebies ! Des posters pour les séries télévisées tels Marvel’s Agents of SHIELD, The Last Man on Earth, Lucifer, Gotham… les futurs Marvel/Netflix Luke Cage et Iron Fist, les prochains films Thor : Ragnarok ou Guardians of the Galaxy 2…

sdcc 2016 freebies posters

Mais aussi des revues publicitaires, des « previews » (comics avec des extraits de séries de quelques pages), des cartes postales ou mini-posters…

comic book previews San Diego Comic Con

Et enfin quelques achats : un livre d’art de Simone Bianchi, ainsi que son sketchbook, les deux étant signés (mais pas dédicacés, nuance) par l’artiste avec qui j’ai pu discuter un peu. Le dernier tome de Hellboy, là aussi signé par Mike Mignola et une variant cover métallisée de Justice League Rebirth #1.san diego comic con achats comics

C’est tout pour cette fois, stay tuned !

Le Convention Center en vidéo

san diego comic con logo

Ami visiteur, tu veux voir l’extérieur du Convention Center en images qui bougent ? Te voilà exaucé avec cette vidéo que j’ai faite depuis le tramway entre les deux arrêts qui permettent d’y accéder.  Sur la Green Line, ils s’appellent Convention Center et Gaslamp Quarter.

Je pense que la vidéo donne une bonne idée du bâtiment qui est rempli entièrement par la SDCC, et on y voit aussi un peu deux des hôtels voisins qui hébergent des activités annexes. Au Marriott, par exemple, se situent la salle de Registration où l’on récupère les badges et les programmes (article à venir à ce sujet), ainsi que la Playback Room.
Enjoy !

San Diego Comic Con 7 : jouets, figurines (partie 2)

SDCC-2016-figurines-jouets

Je continue à classer mes photos souvenir de la SDCC et vous fait profiter de celles que je retrouve au passage.

Après un premier article sur les jouets/statuettes/figurines, voici donc encore une petite balade dans l’Exhibit Hall, l’immense salle dans laquelle les exposants présentent leurs merveilles.

A défaut d’acheter, on peut rêver un peu…

SDCC-2016-figurines-jouets
Warcraft chez Gentle Giant
SDCC-2016-figurines-jouets
Lady Thor chez Kotobukiya
SDCC-2016-figurines-jouets
Masque de Stargate
SDCC-2016-figurines-jouets
Le prix calme un peu (beaucoup)

SDCC-2016-figurines-jouets

SDCC-2016-figurines-jouets

SDCC-2016-figurines-jouets

SDCC-2016-figurines-jouets
Soignez votre haleine de Grand Ancien !

San Diego Comic Con 6 : jouets, figurines (partie 1)

La San Diego Comic Con est un grand lieu de merchandising où les fabricants écoulent des quantités énormes de jeux, jouets et produits dérivés. Les américains sont très forts sur le marketing des exclusivités, et on peut commander des mois à l’avance des jouets ou figurines exclusifs à récupérer sur place. Pour les autres, il faut parfois attendre des heures pour pouvoir acheter le jouet ou la figurine exclusive libellée SDCC. Un exemple au hasard avec la figurine Funko Pop du Dr Strange que je voulais prendre sur leur stand. Problème, il fallait pour accéder à la boutique avoir un bracelet qui n’était distribué que le matin à partir de 6 heures, et donc être sur place au moins une heure ou deux au préalable. No way ! Je me suis donc contenté de la version « normale » en attendant de trouver l’autre ailleurs mais sans pouvoir l’acheter sur place, dommage !

Exclus ou pas, voici quelques beautés captées sur mon smartphone au hasard des stands, pour le bonheur des yeux et le malheur du portefeuille !

A suivre…

San Diego Comic Con 5 : le cosplay

Je ne suis habituellement pas fan de cosplay mais la SDCC m’a un peu fait revenir sur ce sentiment. Peut-être aussi parce que les costumes que j’y ai vu sont en lien avec ce que j’aime en terme de comics, de films et de séries ?

sdcc cosplay captain america black widowEn tout cas, c’est assez amusant de croiser des cosplayers dans le tramway, dans la rue et bien sûr à tout point de la Convention. Ils prennent la pose avec plaisir (normal, ils sont quand même là pour être vus et si possible appréciés, non ?). Certains se sont compliqués les choses avec des costumes encombrants et peu pratiques, et entre la foule et la chaleur extérieure (autour de 30 degrés à l’ombre avec beaucoup d’humidité), la vie est dure pour le cosplayer !

sdcc 2016 cosplay

Voici donc une petite sélection de ceux que j’ai croisés ici ou là pendant ces 4 jours, avec des costumes réussis et d’autres assez… improbables…

San Diego Comic Con 4 : les panels

La SDCC est maintenant mondialement connue pour les panels de stars des séries télés et des films, qui ont lieu la plupart du temps dans le Hall H d’une capacité de 6500 places. Pour y accéder, les inscrits à la Comic Con campent parfois des jours et des nuits à l’extérieur du bâtiment ! 

san diego comic con

N’étant pas fan-atique à ce point, n’étant pas non plus très patient et n’aimant pas la foule, et de plus accompagné de mes enfants, nous avons préféré profiter de la Convention et de la ville de San Diego. Nous avons cependant pu accéder à la seconde plus grande salle, la Ballroom 20, et assister aux panels des séries Teen Wolf, The Strain, du reboot de Mac Gyver et surtout Luke Cage, le prochain héros Marvel à officier sur Netflix.

san diego panel

sdcc panel mac gyver

sdcc marvel netflix punisher

sdcc 2016 panel luke cage

sdcc panel marvel netflix luke cage

Pour les autres, les panels DC de Wonder Woman, Justice League ou encore ceux de Walking Dead, nous les avons regardé en léger différé dans une playback room quasi déserte, avec un léger décalage mais hélas sans les extraits vidéos ou trailers. Heureusement qu’on pouvait les trouver sur le web quasiment immédiatement… Une expérience qui n’est pas aussi bonne, loin de là, que d’être dans la salle, mais qui est bien plus accessible et confortable, en étant quand même dans l’ambiance, sans avoir les 9 heures de décalage horaire avec la France. Enfin, pour des questions d’horaires, nous n’avons pas vu les panels des films Marvel ou de Sherlock, mais le programme de la SDCC est tellement chargé et fatiguant !

Sdcc 2016 game of thrones

Sdcc 2016 agents of shield

Sdcc 2016 suicide squad

Sdcc 2016 ben affleck

San Diego Comic Con 3 : les comics

La SDCC ce sont à la base des comics, même si l’impact des shows TV et du cinéma les a peut être (sans doute) détrônés : on parle plus auprès du grand public des films et des séries, ainsi que des fans qui campent pour assister aux panels, que des comics qui sont souvent à l’origine de tout cela. 

Cela se ressent un peu aux panels dédiés qui sont du coup, et c’est tant mieux, assez accessibles, j’ai ainsi pu voir celui de Marvel sur Civil War II (bientôt sur Xapur.net !) et celui de DC sur les séries Harley Quinn et Suicide Squad en étant bien placė et avec des grands noms comme Jim Lee, Amanda Conner, Axel Alonso… Et la partie dédiée aux comics dans l’Exhibit Hall est aussi la plus calme du salon (mais les comics sont une religion et se respectent, isn’it ?).

Pour les lecteurs, il y a cependant de quoi faire pour retrouver des comics de collection, avec des stands très bien fournis (et des prix astronomiques!), et c’est aussi l’occasion de voir de près certains artistes. Que ce soit lors de dédicaces (bon courage pour certains, il faut des heures d’attente pour avoir un autographe – payant bien sûr), ou sur leurs stands, car beaucoup de dessinateurs en ont un et sont parfois très accessibles. Ils vendent alors des prints ou des sketchbooks, dédicacés ou pas selon le prix, et peuvent aussi réaliser des commissions. Un bon business pour arrondir les fins de mois. Et même sans faire la queue on peut parfois approcher assez pour une photo…

Jim cheung San Diego 2016

J’ai apprécié (et je l’ai dit sur Facebook -follow me !), de voir Jim Jeung qui, voyant que je voulais le prendre en photo, a carrément pris la pose, ou encore Simone Bianchi avec qui j’ai pu discuter un peu d’Italie/Toscane d’où il travaille. 

Sdcc2016 Mike mignola
Mike Mignola

Et serrer la main de Mike Mignola ou voir de près Arthur Adams, Jason Aaron ou Bruce Timm, c’est quelque chose !

sdcc 2016 arthur adams
Arthur Adams
jason aaron san diego comic con 201)
Jason Aaron
sdcc 2016 bruce timm
Bruce Timm

San Diego Comic Con 2 : le Convention Center

San Diego comic con

La SDCC est une énorme machine avec près de 200 000 participants sur 4 jours (plus une preview night le mercredi soir) et l’organisation doit être en conséquence avec des centaines d’organisateurs, de personnels de sécurité, d’exposants et de volontaires.

San Diego comic con

Naviguer dans l’énorme Convention Center est difficile que ce soit par la taille du bâtiment, le nombre d’événements qui se déroulent en simultané, et les milliers de personnes qui circulent dans un brouhaha permanent. 

San Diego comic con

Ici, plusieurs règles d’or :

  • Once in, never get out : ne jamais ressortir sous peine de passer une heure pour rentrer
  • Ask, ask and ask : pour être sûr d’être dans la bonne file, pour aller à un endroit donné, pour savoir où aller et quand
  • N’oublier ni bouteille d’eau ni pull ou sweat shirt car les pièces peuvent être glaciales à cause de l’air conditionné 
  • Récupérer les plans et programmes, et essayer de se repérer au milieu de la foule bigarrée !

    San Diego comic con